Polémiques

cerveau

Une étude révèle que les séniors qui pratiquaient la danse sont nettement moins touchés par la dégradation de leurs fonctions intellectuelles que ceux qui pratiquaient toute autre activité. Pour se prémunir de la démence sénile ou de maladies dégénératives telles que la maladie d’Alzheimer, danser semble donc réellement efficace. L’étude Des chercheurs en neurologie du Collège de médecine Albert Einstein, aux États-Unis, ont étudié le lien entre la pratique d’activités